Page 11 - Demo
P. 11

2. LA RÉVOLUTION «WEST SIDE STORY» 45
LES ROIS DE BROADWAY:
En 1943, la première association entre Rodgers et Hammerstein II connaît un succès phénoménal : Oklahoma!, un spectacle sans jolies  lles ni gags, lance l’âge d’or de la comédie musicale à Broadway. Le public applaudit ce drame à la campagne. Oklahoma!, par la forme et le fond, représente une nouvelle étape dans l’histoire de la comédie musicale avec une intrigue autour de deux couples qui inspirera de nombreux autres spectacles, un script encore plus haletant que Show Boat et un succès inégalé. Ses auteurs sont des vétérans de Broadway. Oscar Hammerstein II a écrit Show Boat en 1927 et Richard Rodgers déjà composé de nombreux standards comme « My Funny Valentine » avec son parolier Lorenz Hart.
de cow-boy. La prairie, ces personnages
ne m’intéressent pas. » En s’associant avec
le parolier plus rural et populaire Oscar Hammerstein II, Richard Rodgers oriente sa production musicale vers plus de folklore. Les thèmes abordés deviennent plus graves et romanesques.
RODGERS
ET HAMMERSTEIN
OSCAR HAMMERSTEIN II
Après Show Boat, son librettiste, parolier et producteur Oscar Hammerstein II sait mieux que quiconque créer des pièces de théâtre
« totales » où chants et dialogues se répondent et font avancer l’action au service de la dramaturgie. Il est né dans le théâtre comme Obélix est tombé dans la marmite de la potion magique ! Avec un grand-père imprésario et bâtisseur de théâtre, et un père producteur et directeur de théâtre, il a suf samment assisté à des spectacles pour savoir comment faire vibrer les spectateurs, les tenir en haleine et connaître les ressorts d’une bonne histoire. Rares sont les auteurs qui comme lui écrivent à la fois le script d’une comédie musicale et les paroles des chansons.
Au début de sa carrière, Oscar Hammerstein
II s’associe avec les compositeurs d’opérette Sigmund Romberg et Rudolf Friml avant de créer, avec Jerome Kern, Show Boat, considéré comme la première comédie musicale intégrée. Il va ensuite s’associer avec un génie de la musique populaire qui a déjà composé des dizaines de comédies musicales, Richard Rodgers.
RICHARD RODGERS ET LORENZ HART
Richard Rodgers est à ce jour le compositeur
le plus proli que de Broadway : en 62 années de carrière, il a composé plus de 40 comédies musicales. Né en 1902 à New York, il grandit
à Harlem au sein d’une famille juive immigrée imprégnée de musique et fan d’opérette. À 7 ans, il s’intéresse au théâtre musical, découvre les œuvres de Jerome Kern et commence à écrire des chansons. Il rencontre Lorenz Hart à l’université de Columbia. Ensemble, ils créent de multiples spectacles enlevés, citadins et jazzy et créent des airs qui seront repris par nombre de jazzmen : « My Funny Valentine » dans Place au rythme (1937), « Bewitched Bothered and Bewildered » dans Pal Joey (1940), « Have you met Miss Jones » dans I’d Rather be Right (1937) ou « This Can’t Be Love » dans The Boys from Syracuse (1938). Autant
de comédies musicales variées : des farces ironiques et cyniques qui s’inspirent de la Grèce antique pour The Boys from Syracuse (1938), des comédies dans les coulisses de spectacles comme On your Toes (1936), Babes in Arms (1937), Jumbo (1935), des drames avec un antihéros comme Pal Joey (1940) pour lesquelles Lorenz Hart avait le don d’écrire des paroles aussi sophistiquées et alambiquées que Cole Porter.
Dans les années 1940, Richard Rodgers change de collaborateur. Embourbé dans sa mélancolie alcoolique, Lorenz Hart ne peut plus abreuver le compositeur à temps. Oklahoma! est un projet de Richard Rodgers : l’adaptation de la pièce de théâtre Green Grow the Lilacs (1930) de Lynn Riggs. Son parolier habituel Lorenz Hart décline : « Je n’écris pas des chansons
OKLAHOMA! ET LE DÉBUT DE L'ÂGE D'OR
Lorsque Oklahoma! ouvre alors que l’Amérique est en pleine guerre, il fait à la fois vibrer la  bre patriotique des spectateurs et oublier leurs soucis quotidiens en les immergeant dans l’Amérique profonde. L’histoire qui se situe dans une bourgade nouvellement créée de l’État d’Oklahoma et prend place dans un immense champ de maïs raconte un drame passionnel qui perturbe la vie tranquille de
la communauté. Une jeune  lle, Laurey, s’est promise au mauvais garçon du village, en oubliant un beau cow-boy un peu bohème
qui rêve d’elle. Pour adapter la pièce de théâtre, Oscar Hammerstein II casse les codes de Broadway pour conserver des éléments essentiels comme l’ouverture intimiste sur un petit matin où une femme bat son beurre et
1. L’opéra de quat’sous de Bertolt Brecht et Kurt Weill, Moscou 1930 © Getty / Sojus-Foto, Imagno
2. L’opéra de quat’sous de Bertolt Brecht et Kurt Weill, Moscou 1930 © Getty / Sojus-Foto, Imagno


































































































   9   10   11   12   13