Page 36 - Demo
P. 36

70
2. LA RÉVOLUTION «WEST SIDE STORY»
OEUVRE INCONTOURNABLE: LE DANSEUR DU DESSUS
CREATION 1928, Berlin
REPRESENTATIONS
350 représentations avant la  n de 1930, le plus grand succès théâtral sous la République de Weimar. Première représentation en France en 1930
AUTEUR Bertolt Brecht COMPOSITEUR
Kurt Weill
ACTEURS PRINCIPAUX
Lotte Lenya (JENNY),
Kurt Gerrron (TIGER BROWN)
MISE EN SCENE
Erich Engell
Dans les années 40, les producteurs et auteurs de comédie musicale se tournent vers des romans forts et aux thèmes sociaux et les adaptent en comédie musicale. Il y eut Carousel, Oklahoma, le roi et moi par Rodgers et Hammerstein.1952 : le producteur Gabriel
GINGER ET FRED
Le Danseur du dessus (1935) est un succès, avec de nombreux quiproquos également.
Il béné cie d’une partition en or créée
sur mesure par Irving Berlin, sa première création pour Hollywood, et en particulier d’une chanson d’amour, « Cheek to Cheek », que susurre Fred Astaire à l’oreille de Ginger Rogers lorsqu’ils dansent ensemble lors d’une soirée. Le  lm multiplie les numéros de danse impressionnants. Bien que Fred Astaire se fait un devoir de ne jamais se copier lui-même, il reprend un numéro qu’il avait créé à Broadway dans Smiles en 1930. Sur la chanson « Top Hat, White Tie and Tails », face à un groupe de danseurs de claquettes, habillés en haut de forme, queue de pie, et nœud papillon blanc, il exécute un numéro brillant à un rythme fou et termine en dirigeant sa canne tour à tour vers chacun des danseurs en faisant mine de les abattre, sur le tempo sec des claquettes.
En 1937, George Gershwin compose pour la RKO et Fred Astaire sa meilleure partition au cinéma, L’Entreprenant Monsieur Petrov et signe un solo intitulé « Slap That Bass ». On y voit Astaire rejoindre un groupe de travailleurs noirs dans la salle des machines d’un paquebot transatlantique dont les moteurs fournissent
la section rythmique du numéro. D’autres chansons de Gershwin sont écourtées au montage comme « They Can’t Take That Away from Me » et « I’ve Got Beginner’s Luck », ce qui irrite le compositeur. Ce ne sera pas le cas de « Let’s Call the Whole Thing off », interprété sur patins à roulettes par les deux vedettes, un numéro de trois minutes qui demande quatre jours de tournage et 30 prises, épicé par les paroles sophistiquées de Ira Gershwin qui fait rimer « potato » et « tomato ». Les Gershwin participent aussi à Une Demoiselle en détresse (1937),  lm où Fred Astaire est associé à Joan Fontaine et interprète « A Foggy Day (in London Town)».
Pascal approche Alan Jay Lerne : « Je souhaiterais faire une comédie musicale de Pygmalion, le livre de George Bernard Shaw, cette histoire qui raconte l’élévation sociale d’une petite vendeuse de violette de Covent Garden par la grâce d’un britannique misogyne. L’auteur a toujours refusé une telle adaptation de son vivant, mais maintenant qu’il a disparu, plus rien ne l’empêche et je souhaiterais que vous l’écriviez avec Frederik Loewe ». Cole Porter, Rogers et Hammerstein, Irving Berlin, Frank Loesser, avaient déjà refusé la proposition mais Alan Jay Lerner accepte après avoir écrit le scénario du  lm "Un américain à Paris".
Après un timide premier essai Life of the party salué
par la presse, leur premier grand succès en 1947 est Brigadoon, un récit original situé en Ecosse autour
d’un village qui prend vie un seul jour tous les cent
ans. L’histoire est inspirée à la fois par les œuvres de
JM Barrie, le créateur de Peter Pan, et par un roman allemand « Germelshausen » de Friedrich Gerstäcker. C’est l’histoire de deux touristes américains qui tombent par hasard sur ce petit village éveillé.
Sur les ailes de la danse. Dans ce  lm, Fred Astaire incarne un danseur qui tente de séduire pour des raisons pécuniaires une professeur de danse à New York. Les chansons sont merveilleusement intégrées à un scénario léger mais malin, et cette chanson est d’inspiration très ironique. Jerome Kern compose aussi «A Fine Romance », chanson d’amour sarcastique, comme l’expliquait sa parolière Dorothy Fields, chantée sous la neige alors que les deux acteurs assis face à face se plaignent des circonstances qui les ont amenés à cette drôle de relation.
Avec leurs scénarios élaborés, la RKO donne naissance à des comédies musicales écrites pour le cinéma véritablement sophistiquées et élaborées, où numéros de danse et chansons de compositeurs de premier plan servent pleinement à raconter l’histoire, sous la houlette du réalisateur Mark Sandrich. Le duo Fred Astaire-Ginger Rogers tourne même un  lm musical tragique, une biographie de Irene Castle intitulée La Grande farandole (1939).
SUR LES AILES
DE LA DANSE
RKO embauche aussi Jerome Kern qui, en 1936, reçoit l’Oscar de la meilleure chanson pour
« The Way You Look Tonight » composé pour
1. L’opéra de quat’sous de Bertolt Brecht et Kurt Weill, Moscou 1930 © Getty / Sojus-Foto, Imagno


































































































   34   35   36   37   38